Nous utilisons les cookies pour vous garantir une meilleure expérience sur notre site. Nous utilisons en outre des cookies de tierce partie pour vous envoyer des messages promotionnels personnalisés. Pour plus d'informations sur les cookies et sur leur désactivation, consultez notre Politique en matière de Cookies. Si vous continuez à naviguer dans ce site, vous acceptez automatiquement l'utilisation des cookies.
 
 
 

Eos 8: 8 reglages et un nouveau logiciel


En l’espace d’un an, nous avons perfectionné et mis en application les fonctions, les différents composants du produit et le logiciel.

Le design, avec sa tête bleue 
caractéristique, toujours compact, présente quelques nouveautés particulièrement intéressantes : notamment, des détails come les nucléateurs et les buses dotés d’inserts en acier inox, qui les rendent plus résistants même après de nombreuses heures de fonctionnement. Cependant, la nouveauté la plus importante, bien visible sur la tête de la lance, ce sont les 8 seuils de réglage de l’Eos. En effet, l’Eos étant disponible sur le marché aussi bien en version automatique qu’en version manuelle, il offre à l’utilisateur plusieurs combinaisons possibles, permettant de couvrir une plage de production de neige beaucoup plus vaste, ce qui rend la lance plus flexible en cas de changement brusque de température. Il faut également souligner que le débit d’eau maximal peut atteindre 6 L/s, à savoir le plus haut débit disponible sur le marché, ce qui améliore le rendement de la lance. La tête est maintenant plus petite et plus résistante aux intempéries. Elle ne gèle pas, même à de très basses températures. Nous pouvons l’affirmer sans crainte d’être démentis : la consommation d’air et d’énergie de l’Eos est parmi les plus faibles du secteur, ce qui en fait la lance la plus compétitive du marché, grâce à l’excellente qualité de la neige produite.
La courbe 
de production de neige a été nettement améliorée : le réglage du débit est mieux contrôlé et un pas qualitatif a également été effectué en ce qui concerne le rapport entre la quantité de neige produite et la consommation d’énergie.


 
 
 
Mirjam Cestari